La pêche aux carnassiers est certainement l'une des activités les plus passionnantes et les plus sportives qui soient. Cette pratique s'avère encore plus intéressante lorsqu'on utilise des leurres bien adaptés. Les espèces d'eau douce pouvant être remontées avec ces appâts sont nombreuses. Entre le brochet, le sandre, le black-bass et le silure, vous avez le choix entre plusieurs proies impressionnantes.

Poissons carnassiers : le brochet

Le brochet est une véritable star et un objet de fascination pour les pêcheurs. Chaque saison, il figure tout en haut de la liste des prises préférées des amateurs comme des professionnels. Ce poisson a l'avantage d'être facile à reconnaître. Vous l'avez sans doute croisé chez votre poissonnier. Le brochet est un poisson au corps élancé, qui possède sept cents dents avec une gueule assez singulière. Cet attribut singulier lui permet d'engloutir petits poissons, gardons et autres proies en un temps record. Le brochet est unique en son genre, il a sa propre façon de chasser. Il se cache principalement dans des zones riches en végétations telles que les nénuphars, les nymphéas et les roselières. Patient - presque fainéant même -, ce puissant carnassier attend sagement qu'une proie soit à sa portée avant de l'attaquer.

Dans les étangs, les rivières et les eaux vaseuses, sa robe lui sert de camouflage. Le brochet arrive à se faufiler très rapidement grâce à la position reculée de ses nageoires dorsales, lesquelles se trouvent tout près des nageoires caudales et anales. Ce carnassier préfère vivre dans des zones de courants lents et calmes. La reproduction du brochet a lieu entre février et mai, dans des endroits peu profonds et sur les zones inondées. La période de reproduction dépend surtout de la région. En une année, un brochet arrive à atteindre 60 centimètres de longueur, s’il vit en milieu riche. La taille maximale de ce type de carnassier est de 1,50 mètre, pour 35 kilogrammes. Autrement dit, vous aurez besoin d'un leurre plutôt imposant – de 10 à 20 cm – et d'une ligne relativement puissante pour espérer le capturer.

Poissons carnassiers : le black-bass

Le black-bass est classé parmi les poissons carnassiers, on peut également l’appeler perche truitée ou achigan à grande bouche. Le Bass engloutit dans sa bouche n’importe quel leurre sans aucune difficulté. Physiquement, il a une grande tête et son corps est trapu et puissant. Les pêcheurs sportifs l’apprécient, on le retrouve le plus souvent dans les eaux chaudes, ou dans les zones riches en végétaux et peu profondes jusqu’en pleine eau. Les leurres souples en surface génèrent plus de touches avec cette espèce, même si les amorces dures et en profondeur les intéressent également. La qualité de vos prises dépendra en grande partie de la saturation de votre zone de pêche et de l'animation du leurre.

Poissons carnassiers : le sandre

Le sandre est considéré comme le plus noble des poissons carnassiers. Il possède un corps élancé, une grande ouverture buccale et une bouche armée de dents effilées et pointues. Ses quatre grandes canines sont facilement remarquables lorsqu'il a la bouche grande ouverte. Ses nageoires bien développées lui procurent une belle apparence. La dorsale comporte une quinzaine d'épines. Le sandre vit dans des endroits profonds durant la saison hivernale, alors qu’il préfère les hauts-fonds en automne, sa période de reproduction. La période de ponte se passe mars et juin, fréquemment d’avril à mai. Ce carnassier apprécie particulièrement les cassures. Le sandre adopte un régime essentiellement piscivore. Ses proies préférées sont les ablettes, les gardons et les brèmes. Il avale aussi de petites perches. Les grands prédateurs comme lui sont tous des opportunistes. Le sandre peut ainsi changer de proies en cas de pénurie. Le sandre chasse sans arrêt et n'a aucun mal à dévorer les poissons morts. Cette particularité en fait une proie relativement facile à tromper avec des leurres souples qui nagent à la manière d'un petit poisson blessé.

Poissons carnassiers : le silure

Dans la famille des poissons carnassiers, le silure est longtemps resté énigmatique avant d'occuper le devant de la scène. Le silure a une tête aplatie ornée de minuscules yeux avec un museau court. Sa bouche est très large et prognathe, il possède 6 barbillons. Ce carnassier possède une puissante dentition, qu'il n'hésite pas à employer même contre un humain s'il se sent agressé.
Le silure se rencontre principalement en eau saumâtre, mais on a le plus de chance dans les lacs profonds et grandes rivières. Le silure s’active durant la nuit et préfère se reposer au fond des fosses pendant les journées ensoleillées. Ce type de poison fuit la lumière forte. La pêche au silure avec des leurres nécessite un matériel adéquat : des appâts de grande taille, une ligne longue et très solide, une puissante canne et un moulinet avec un freinage conséquent.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.