Pêcheur chevronné ou débutant dans le domaine ? Vous projetez de remonter un grand nombre de carnassiers cette année ? Renseignez-vous à l’avance pour bien organiser votre emploi du temps et profiter au maximum de cette plaisante activité. Les dates d’ouverture de la pêche en mer et en eau douce varient d’abord en fonction du type de spot dans lequel vous souhaitez vous exercer.

La pêche dans les eaux de la 1re ou la 2e catégorie ?

En général, si vous allez dans les eaux de la 2e catégorie, la pêche est autorisée du 1er janvier au 31 décembre, c’est-à-dire tout au long de l’année. Renseignez-vous tout de même à l’avance, car il y a des exceptions pour certaines espèces. Par ailleurs, les pêcheurs qui projettent de s’exercer dans les eaux de 1re catégorie doivent suivre un calendrier strict. En principe, la période autorisée est entrée le deuxième samedi de mars jusqu’au troisième dimanche du septembre, ce dernier jour inclus. Mais cette date varie en fonction de l’espèce à pêcher également.

Les horaires de pêche

Les horaires autorisés sont à partir de 30 min avant le lever du soleil jusqu’à 30 minutes après le coucher. Il y a toutefois des exceptions pour certaines localités et pour la pêche de certaines espèces comme l’exemple de la pêche à la carpe. Pour capturer cette dernière, la pêche de nuit est autorisée.

La pêche à la truite

Si votre principale cible est la truite fario et que vous souhaitez vous exercer dans les eaux de la 1re ou la 2e catégorie, la période autorisée est entre 10 mars 2018 à 16 septembre 2018.

La pêche aux brochets

Si cette activité se passe dans les eaux de 2e catégorie, pour cette année, elle est autorisée entre le 1er janvier jusqu’au 28 janvier et peut reprendre le 1er mai jusqu’au 27 janvier. Par ailleurs, dans les eaux de 1re catégorie, la pêche est autorisée le 10 mars jusqu’au 16 septembre 2018. À noter que la période autorisée pour la pêche au brochet et celle des sandres est la même.

La pêche de fontaine

Pour remonter cette espèce, la période autorisée est entre le 1er mars 2018 jusqu’au 16 septembre 2018 pour les parties de pêche qui se déroulent dans les eaux de la 1re catégorie. Tandis que dans les eaux de la 2e catégorie, vous pourrez pêcher cette espèce entre le 10 mars au 16 septembre.

La pêche de l’ombre commune

La capture de ces espèces est permise entre le 19 mai 2018 jusqu’au 16 septembre pour les pêches qui se passent dans les eaux de 1res catégories. Tandis qu’elle est autorisée du 19 mai au 31 décembre dans les eaux de la 2e catégorie.

La pêche de salmonidés

Dans les eaux de la 2e catégorie, la pêche de certaines espèces comme la truite fario, l’omble chevalier, l’omble, le cristivomer ou encore la truite arc-en-ciel est ouverte le samedi 10 mars jusqu’au 16 septembre.

La pêche de black-bass

Pour ce type de carnassier, la pêche est autorisée entre le 10 mars 2018 jusqu’au 16 septembre dans les eaux de la 1re catégorie. Quant aux spots dans la 2e catégorie, elle peut se passer entre le 01 janvier jusqu’au 28 janvier et reprend le 1er juillet au 31 décembre 2018.

Les pêches interdites

Pour certaines espèces comme l’anguille argentée, l’écrevisse à pattes blanches et l’écrevisse à pattes rouges, leur capture est strictement interdite durant toute l’année 2018 et dans n’importe quel type d’eau. La pêche à la carpe de nuit est également défendue dans les eaux de la 1re catégorie. Par contre, elle est permise durant toute l’année dans les eaux de la 2e catégorie.

Les règlements diffèrent d’une localité à l’autre

Ces dates sont déterminées en prenant compte des cycles de reproduction de chaque espèce. Outre cette généralité, les règlements peuvent varier d’un arrondissement à un autre. Le préfet a la possibilité de changer ces dates, il peut les diminuer ou les prolonger. Il a aussi le pouvoir de déterminer les formes de pêche autorisées ou non, à l’exemple de la pêche au leurre en mer ou dans les eaux douces.
À part vous référez à ces dates donc, vous êtes conseillé de rejoindre une association de pêche de votre localité pour vous informer ou encore visiter le site de pêche en mer de votre ville. À noter également que vous devrez posséder une carte de pêche afin de pouvoir exercer cette activité. Les personnes qui ne respectent pas ces lois seront infligées à une amende pouvant aller jusqu’à 450 euros.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.