Comment faire le bon choix entre le fluoro, la tresse et le traditionnel nylon ? La question revient très souvent dans les forums ouverts aux pêcheurs débutants ou avec très peu d'expérience. Le dossier suivant contient toutes les informations dont vous avez besoin pour ne pas vous tromper.

 

Nylon, tresse et fluorocarbone : faire la différence

 

Nylon, tresse et fluorocarbone : ces termes, communs pour les habitués de la pêche, n’évoquent rien de spécial pour les incultes et les débutants. Si vous débutez dans le milieu, faire la différence entre ces types de fil est la base. Le nylon désigne ni plus ni moins le fil traditionnellement utilisé par les pêcheurs des quatre coins du monde. Sa couleur neutre, mais translucide et son élasticité le différencient des autres fils. C'est aussi sans doute le fil de pêche le plus abordable du marché.

 

La tresse correspond à un fil constitué de plusieurs fibres en polyéthylène, tressées en groupe de 4 ou 8 brins ou fusionnées par pressage thermique. La compacité de ce fil est comparable à celle du nylon. Il existe en différentes couleurs, selon la marque. Deux fournisseurs de fibres en polyéthylène équipement la majorité des fabricants de tresses : Dyneema et Power Pro.

 

Le fluorocarbone est un fil résistant et presque transparent : son indice de réfraction de la lumière est presque égal à celui de l'eau. Ce matériau est un excellent élément pour le bas de ligne, souvent victime des dents pointues des carnassiers.

 

Quand et comment utiliser le nylon ?

 

Vous avez très peu d'expérience en matière de pêche aux carnassiers et de pêche en général ? Le nylon demeure le fil le mieux adapté à tous les débutants. Une ligne composée de ce matériau offre une plus grande marge d'erreur, en raison de sa souplesse. Cette caractéristique réduit sa sensibilité et diminue en conséquence les erreurs de touche et autres risques de décrochage. Le nylon moderne est généralement recouvert de silicone et possède de fait une meilleure glisse sur le moulinet.

 

Le nylon cadre parfaitement à une pêche à la ligne ou au posé sur un plan d'eau calme et peu profond. Ce fil répond mieux aux exigences d'une pêche au leurre de surface. Le nylon pâtit néanmoins d'une assez faible résistance à l'usure, au soleil et à l'eau de mer. Ses applications sont donc plutôt limitées, surtout depuis l'avènement des autres fils plus performants comme la tresse et le fluorocarbone.

 

Quand faut-il adopter le fluorocarbone ?

 

Le fluorocarbone fait partie de ces fils modernes, conçus spécialement pour faire face aux besoins de résistance, de sensibilité et de légèreté des pêcheurs à la verticale. Surtout, sa teinte unique en fait un excellent élément de bas de ligne. Dans l'eau, même à très faible profondeur, le fluorocarbone est presque invisible pour les poissons. Ce fil sert principalement d'avançon au bout d'un nylon ou d'une tresse, pour optimiser l'efficacité du leurre. La jonction entre le fluoro et la ligne se fait à l'aide d'un nœud Albright ou d'un Double Uni. Ces nœuds se comportent très bien à la traction et à la pression en profondeur. Le fluorocarbone a une mémoire plutôt significative. Il ne convient donc pas au remplissage d'un moulinet.

 

La tresse : le fil le plus polyvalent

 

Vous voulez combiner la discrétion du fluorocarbone avec la bonne résistance et la fluidité du nylon ? La tresse en fibres de polyéthylène offre un bon compromis. Ces merveilles de production industrielle sont confectionnées avec 4 ou 8 brins des fibres très fins pour obtenir une épaisseur allant de 10 à 40 centièmes. Vous avez un large choix de tresses sur le marché, mais quelques-unes seulement proposent un fil solide, résistant et qui ne peluche pas facilement. Les meilleures tresses sont souvent celles qui ont été tressées de manière régulière et très serrée.

 

La tresse s'adapte très bien à la pêche au gros avec une canne casting. Ce fil se comporte aussi très bien dans la pêche en spinning lourd ou léger. Les verticaliers préfèrent utiliser une tresse à 8 brins pour profiter de la faible résistance de ce modèle à l'eau : la ligne coule ainsi plus vite dans l'eau. Ce fil offre un meilleur résultat s'il est enroulé parfaitement sur un moulinet de qualité. Pour éviter l'abrasion due aux contacts répétés avec le fond, la tresse doit être complétée par une tête de ligne en fluorocarbone ou en monofilament.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.