L’ouverture de la saison de pêche sera pour bientôt, les amateurs sont excités rien que de penser à l’idée de monter le plus de carnassiers cette année. Peut-être êtes-vous un de ces passionnés de la pêche. Avant de vous lancer, voici quelques conseils pratiques pour bien préparer l'ouverture de votre saison de pêche.

Se renseigner sur la saison de pêche

Le plaisir de la pêche se déguste à volonté, après une bonne préparation. A priori, il faut suivre le calendrier d’ouverture pour savoir exactement le jour d’ouverture ainsi que la fermeture de la saison. Il est bon à savoir que la période varie en fonction des poissons que vous voulez pêcher (brochet, truite, black-bass) et du type de spot, là en parle de la catégorie d’eau (1er ou 2e). Pour la seconde, la pêche reste ouverte durant toute l’année et pour l’autre catégorie elle débute la deuxième samedi de mars et se termine au troisième dimanche du septembre.

La règle est stricte concernant les horaires de pêche. Chaque journée de pêche commence une demi-heure avant le lever du soleil et se termine une demi-heure après le coucher de soleil. Cette règle ne s'applique pas à la pêche à la carpe, laquelle se déroule principalement la nuit. Après consultation des dates d’ouverture et les réglementations en vigueur dans votre département ou dans votre zone de pêche, assurez-vous que votre carte de pêche soit à jour. Ce serait dommage d'être fin prêt pour une année pleine de prises et d'oublier le précieux sésame qui vous donne l'autorisation de lancer vos lignes.

Vérifications des matériels

Vous conservez peut-être bien au chaud les équipements de pêche qui ont fait votre succès pendant la saison précédente. Cela ne signifie pas qu'ils sont préparés pour la nouvelle saison. Pensez toujours à vérifier l'ensemble de votre matériel de pêche avant de faire vos bagages. Vos cannes sont-elles toujours solides et sûres ? Le moulinet fonctionne-t-il encore comme au premier jour ? Qu'en est-il de votre ligne ? Avez-vous des tresses adaptées pour les proies que vous envisagez de remonter ?

La question des leurres est tout aussi primordiale. Un leurre qui a eu beaucoup de succès la saison précédente pourrait ne plus tromper les poissons. Même s'ils ont apparemment la mémoire courte, ces gibiers en profondeur se montrent méfiants ou indifférents envers les objets trop familiers à leur goût. Équipez-vous de nouveaux leurres, si vous pensez que vos appâts ont perdu en souplesse ou en capacité de nage.

Avant de partir, assurez-vous d'avoir tous les équipements et outils dont vous aurez besoin, sans pour autant verser dans l'exagération. Sachez trouver le bon équilibre entre le strict minimum et le prêt à toute éventualité.

Observer le spot de pêche et le mode de vie du poisson-cible

Savoir pêcher, c’est savoir observer. Pourquoi ne pas parcourir les berges pour mieux connaître les carnassiers ? Il se peut qu’ils s’activent pour chasser les insectes ou qu’ils restent immobiles en attendant sagement leur proie. Chaque espèce a sa propre mode opératoire, la truite se nourrit généralement à l’heure du déjeuner, là où soleil chauffe favorablement les eaux.

Faites le nécessaire pour approfondir vos connaissances des carnassiers et des autres poissons-gibiers chaque saison. Étudiez vos prises de la saison dernière en vous attardant sur leur contexte. Essayez ensuite de trouver les mêmes variables pour cette nouvelle saison, sans pour autant oublier de tenter de nouvelles techniques.

Choisir la période de pêche parfaite

La première heure d’ouverture est souvent la période la plus bondée sur les rives. Amateurs et professionnels sont prêts à accueillir en premier les carnassiers encore habitués au calme de l'inter-saison. L'agitation provoquée par ces pêcheurs en quête de primauté ne fait qu'effrayer les poissons. Les plus belles prises ont rarement lieu durant les premiers jours suivant l'ouverture. Le mieux est de revenir après quelques jours si vous voulez avoir de bonnes touches. Les poissons finissent toujours par revenir à leurs habitudes quand le calme (apparent) revient.

Soyez le plus discret possible

Les pêcheurs les plus discrets sont toujours ceux qui rapportent les plus belles prises. Aussi, apprenez à vous déplacer le plus discrètement possible le long des rives ou sur votre bateau. La discrétion est un atout particulièrement utile si vous voulez capturer certains carnassiers comme la truite. Observez toujours votre position par rapport au soleil ou à toute autre source de lumière : votre ombre seule suffit à faire fuir un poisson.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.