La pêche est, pour certains, une activité professionnelle et, pour d’autres, un loisir. Cette activité passionnante séduit bon nombre de personnes. Il faut dire que capturer des poissons nobles, comme le saumon de fontaine, avec des leurres et un peu de ruse a du bon.

La pêche du saumon de fontaine au leurre : le matériel

Le saumon de fontaine, également appelé omble de fontaine ou truite mouchetée, est un poisson natif de l’Amérique du Nord. Cette espèce a été introduire en Europe et se retrouve aujourd'hui dans presque tous les plans d'eau du continent.

Un bon équipement est indispensable pour pêcher le saumon de fontaine au leurre.Dans la pêche du saumon de fontaine au leurre,l'appât constitue l'élément le plus déterminant. Le choix de la canne est tout aussi important. Pour cela, optez pour une canne polyvalente, de préférence robuste et légère, de 2,40 à 3,40 m. La longueur idéale de la canne pour ce type de pêche tourne autour de 2,70 m. C'est la taille idéale pour bénéficier d'une bonne maniabilité et d'une bonne résistance face à cette proie féroce. Une ligne souple, mais suffisamment tendue vous offre une plus grande sensibilité, une qualité primordiale pour détecter les touches.

L’ensemble de vos équipements doit être puissant et capable de supporter de fortes tensions. La proie que vous poursuivez n'a rien d'une bête timide et docile qui n'attend que vos mains pour la remonter, loin de là. Le saumon de fontaine s'apparente plus à une proie dynamique, maligne et méfiante, sans oublier sa force époustouflante, surtout pour les spécimens adultes. Ce grand carnassier peut mesurer jusqu'à 50 cm pour 6 kg. La taille moyenne des prises les plus fréquentes oscille néanmoins autour de 20 à 25 cm, pour 500 gr.

Le choix du leurre

Ensuite, vous devez choisir un petit poisson-nageur qui imite parfaitement la nourriture préférée de ce carnassier. L’appât le plus utilisé et le plus connu est la célèbre cuillère ondulante. C’est un leurre qui a été utilisé par les pécheurs depuis fort longtemps. Lors d’une pêche, vous pouvez choisir entre deux types de cuillère, celle qui nage en ondulant et celle qui se déplace en papillonnant. La cuillère ondulante est idéale pour la pêche en eaux troublées.

Le modèle papillonnant provoque plus d'attaques dans un milieu clair et dégagé. Sachant que l'omble de fontaine passe le plus clair de son temps dans ces eaux dégagées, les cuillères papillonnantes sont donc excellentes pour les appâter. Ce leurre émet par ailleurs des signaux visuels et sonores perceptibles par tous les carnassiers, y compris l'omble de fontaine. En cas de touche, un flash lumineux se déclenche, facilitant ainsi le ferrage. Pour obtenir plus de réactions, le recours à un attractant ou une amorce naturelle est envisageable. Généralement, la truite mouchetée se nourrit d’insectes aquatiques et terrestres, de salamandres, de sangsues, de vers ainsi que des petits poissons. Combinez ces proies naturelles avec votre poisson-nageur dans un montage triple hameçon : vous verrez que les résultats seront bien meilleurs.

La bonne technique pour pêcher le saumon de fontaine au leurre

L'animation du leurre dans la pêche au saumon de fontaine doit être calibrée avec soin. Aux mouvements brusques et trop artificiels, préférez les coups de scion légers qui provoquent un déplacement naturel de l'appât. Attention au bruit provoqué par votre leurre lors du lancer. Un contact trop vigoureux à la surface de l'eau ferait fuir les saumons de fontaine alentour. Par contre, lorsque l'amorce se retrouve à mi-profondeur, n'hésitez pas à lui faire faire une imitation d'un poisson blessé ou en fuite. Ce genre d'artifice réveille toujours l'instinct de chasseur de ce grand carnassier.

Où trouver le saumon de fontaine ?

Pour cibler spécifiquement le saumon de fontaine, vous devez apprendre à le localiser dans son biotope naturel. Cette espèce évolue en général dans des eaux claires, de profondeur moyenne, dont la température varie de 13 à 18 °C. La truite mouchetée fuit souvent les zones de remous et les eaux saturées de végétation. Les petits cours d'eau et les ruisseauxplutôt rapides constituent par contre un habitat très apprécié de ce salmonidé, tout comme les rivières et les lacs de montagne, très peu pollués. En hiver, le saumon de fontaine descend en profondeur pour échapper au froid ambiant et profiter des bancs de poissons-fourrage qui s'y cachent également.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.