Pêcher le gardon au leurre ? L'idée paraît incongrue et pourtant, elle fonctionne. Il suffit d'appâter ce poisson actif et méfiant avec le bon leurre.

Le gardon, un cyprinidé grégaire et méfiant

Le gardon est à ranger dans la catégorie des proies de petite taille. Ce cyprinidé – donc comme la carpe, le goujon ou la brème – est un très commun dans les eaux françaises. Il est facile à reconnaître par sa faible envergure, même si des individus de 45-50 cm ont été observés. En apparence, le gardon ressemble à son cousin le rotengle et les deux espèces partagent d’ailleurs les mêmes eaux. La forme de leur bouche est presque le seul moyen de les distinguer. Pour le gardon, celle-ci est droite tandis que pour le rotengle, elle est dirigée vers le haut.

Le gardon ne dépasse que rarement le kilo. Les prises les plus fréquentes sesituent autour de 300-400 grammes. Le gardon fait en moyenne entre 15 et 20 cm, ce qui en fait une proie tout à fait satisfaisante pour un pêcheur qui cherche à s’amuser et à perfectionner ses techniques de pêche.

Poisson grégaire et malin, le gardon se fond dans les bancs de poissons blancspour mieux se protéger des attaques des prédateurs. Il sait s'adapter à presque tous les milieux aquatiques, étangs, rivières, canalisations urbaines, eaux saumâtres, etc. Toutefois, il a une préférence pour les eaux calmes, à faible courant.

Pêche du gardon au leurre : un choix de leurre limité

Le choix du leurre est une question primordiale dans la pêche du gardon. Les alevins et les jeunes gardons se nourrissent essentiellement de zooplancton, avant de chasser les mollusques de petite taille et les insectes piégés par l'eau. Ce poisson sait toutefois alterner son régime habituel avec des algues et de la mousse. A l'âge adulte, le gardon adopte un régime omnivore et se montre peu regardant sur sa nourriture, du moment qu'il peut survivre avec ses congénères.

L'alimentation quelque peu variée du gardon fait que les leurres souples de très petite taille, entre 2 et 5 cm, sont quasimment les seuls qui fonctionnent vraiment avec ce poisson. Ce cyprinidé se méfie par réflexe de tous les objets et êtres vivants facilement visibles dans l'eau, ce qui rend sa capture plus difficile. Mais la pêche n'en est que plus belle, le défi étant plus conséquent.

Pour améliorer l'efficacité du leurre, vous pourriez l'associer avec des esches naturels, comme le ver de vase pendant l'hiver. Une pâte à base de blé, de graines ou de chanvre peut aussi servir d'amorce complémentaire à un leurre souple. Ajoutez-y un peu de chapelure rousse, de coco belge ou d'asticots pour titiller encore plus la curiosité de ce cyprinidé. Prenez garde toutefois. Si vous le gavez trop, votre gardon risque de se désintéresser rapidement de votre ligne et de s'en aller rejoindre son banc. Pensez donc à bien animer votre leurre pour déclencher une attaque du gardon et lui laisser moins de chance de décrocher de votre hameçon.

La technique de la pêche au coup pour attraper le gardon

Le gardon est étroitement associé à la pêche au coup. Plusieurs pêcheurs travaillent cette technique, soit dans le but d’attraper le maximum de poissons, soit pour parfaire leur maîtrise de leur canne à pêche. L'attention aux détails est primordiale dans cette technique. La moindre erreur d’amorçage, un mauvais choix d'hameçon ou un appât inadapté risque de perturber votre partie de pêche.

Dans la pêche au gardon au leurre, inutile de s’encombrer de lignes câblées, de flotteurs plats ou encore de gros hameçons. Optez plutôt pour une ligne fine : le corps de la ligne en 8/°° et le bas en 6/°°. Choisir un flotteur effilé et muni d’une antenne fine pour qu’il y ait moins de résistance à l’enfoncement. Quant aux hameçons, là aussi aucune surprise, ils doivent êtres fins, de préférence en n° 22 à 24.

La pêche au gardon s'avère assez exigeante. La prospection à elle seule exige une grande concentration, pour déceler les moindres mouvements d'un banc. Puis, vous devez vous approcher suffisamment du groupe sans le perturber, surtout pendant le lancer et l'animation. Et après le lancer, vous avez intérêt à surveiller de près votre ligne, les touches étant parfois imperceptibles, furtives même.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.