La pêche du chevesne au leurre est un sport et un loisir passionnant. Moyennant un bon matériel, un minimum de techniques et une bonne connaissance de ce poisson, vous vous habituerez très vite à remonter de beaux spécimens de cette espèce avec votre épuisette.

Où trouver le chevesne et à quel moment ?

Le chevesne est le plus souvent localisé dans une rivière. Ce poisson raffole des baies, des mûres et des framboises. Vous aurez donc plus de chance de l’attraper près des buissons tombant dans l’eau. En été, il préfère se mettre à l’ombre plutôt que de s’exposer au soleil et il en profite pour savourer les insectes et les larves. Le chevesne chasse dans des zones fraîches, de préférence le matin et le soir. Une opportunité à saisir pour les traquer, car la chance diminue lorsqu’il se repose. Vous devez donc bien les observer afin d’optimiser la pêche.

Le chevesne est un poisson capricieux, assez compliqué à leurrer, mais curieux malgré tout. Vous pourriez en apercevoir un de grande taille, qui se tapisse dans l'ombre, complètement inerte face à n'importe quel leurre que vous lui lancez. Et puis, en d'autres occasions, vous trouverez d'autres spécimens qui réagiront au premier jerkbait que vous plongez dans l'eau. La prospection s’impose partout, en sachant qu’ils se promènent et chassent en groupe.

Adaptez vos leurres aux conditions de pêche

Les pêcheurs ont tendance à délaisser le chevesne au profit de la carpe ou du black-bass. Ce poisson blanc constitue pourtant une proie plus que respectable, avec une taille pouvant atteindre 70 cm pour 4 kg. La pêche du chevesne se rapproche à celle de la truite, même si ce cyprinidé est plus malin et plus méfiant que ses cousins.

Ce poisson est plutôt omnivore, une caractéristique intéressante qui le rend assez prévisible. Cela ne signifie pas que pêcher un chevesne est un jeu d'enfant, au contraire. Approcher un beau spécimen de cette espèce demande un minimum de discrétion. Apprenez d'abord à repérer le poisson, à l'aide de lunettes polarisantes et des fouilles pas toujours évidentes en surface. Puis, lancez le leurre au-delà de la position du prédateur et ramenez-le assez rapidement.

Vous avez un grand choix de leurres selon votre poste et les conditions de pêche. En zone calme ou à courant modéré, un leurre du type stickbaitde 6 à 8 cm offre un meilleur résultat. Cet appât ressemble mieux aux insectes et autres proies que le chevesne poursuit dans les eaux de faible profondeur.

Par contre, si vous prospectez une zone à fort courant, montez directement des crankbaits sur votre ligne. Cet appât sera facilement visible par le chevesne, même dans les eaux tumultueuses et brumeuses. Vous obtiendrez un rendement plus élevé si vous combinez le crankbait avec une cuillère tournante willow.

Dans une zone profonde à courant modéré, le stickbait affiche aussi des résultats honorables. Toutefois, les minnows et les jerkbaitsconviennent mieux dans ces conditions.

Le bon matériel pour la pêche du chevesne

Optez pour une canne spinning de moins de 2,10 m pour la pêche du chevesne au leurre. Cet équipement est plus facile à manier dans les zones fréquentées par ce cyprinidé. Préférez aussi la légèreté à la puissance lors du choix de la canne : un modèle avec une puissance de 2 à 7 grammes suffit généralement. La même logique s'applique au moulinet, qui doit être d'une taille située entre 1 000 et 2 000. En plus d'être équilibrée, une telle association vous assure un plus grand confort pendant toute la partie de pêche. Pour compléter le tout, utilisez un fil en nylon ou en fluorocarbone ultra-fin. La tresse, bien que puissante et résistante, peut être utile pour pister les gros spécimens, mais s'avère inadapté à la pêche du chevesne en eau claire et calme.

La technique de pêche et l'animation

Une fois sur la rive, prenez quelques minutes d’observation. Après détection de fouilles, lancez votre leurre non loin de la zone. Un chevesne en chasse se retournera par réflexe pour capturer un poisson-nageur qui croise près de sa trajectoire, voire même derrière lui. Vous n'avez plus besoin d'animer l'appât lorsque votre proie s'y lance sans réfléchir. Par contre, faites preuve de créativité si le chevesne tarde à se jeter sur votre leurre. Évitez de faire trop de bruit lors du lancer, cela effraierait votre proie. Peut-être auriez-vous besoin de lancer au ras de l'eau ou de freiner la chute en retenant le fil entre vos doigts. Dès que vous voyez un chevesne s'approcher de votre leurre, préparez-vous à ferrer. L'attaque est souvent rapide et énergique.

 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.