Le sandre, la perche, le brochet et la truite ne détiennent pas le monopole de la pêche en eau douce. La vandoise, proie appréciée des carnassiers ci-dessus, s'attrape aussi assez facilement avec un bon leurre.

Comment reconnaître la vandoise ?

Connaître sa proie est un minimum syndical pour tout pêcheur qui se respecte. Si vous chassez spécifiquement la vandoise, vous n'aurez pas trop de mal à l'identifier. Ce poisson ressemble presque au chevesne, la seule différenciation étant son corps plus élancé. Il possède un vendre argenté, une petite bouche et un dos brun presque verdâtre. À l'âge adulte, ce cyprinidé peut atteindre une taille de 15 à 30 cm, pour un poids de 300 à 700 g.

Sa durée de vie dépasse rarement 16 ans. Ce poisson d'eau douce plutôt rare se nourrit essentiellement d'escargots, de vers et d'insectes. Elle se trouve surtout dans les eaux claires et oxygénées. Cela ne l'empêche pas de chasser près des barrages, dans les torrents et dans les coins de rivières. La vandoise préfère toutefois nager dans les rivières plutôt que dans les lacs et étangs. Elle vit surtout près de la surface, fuyant l'agitation et la faible visibilité en profondeur.

Quels sont les leurres adaptés pour pêcher la vandoise ?

Vous devez vous procurer de leurres souples pour la pêche de la vandoise. Ce poisson frétillant et dynamique s'intéresse beaucoup aux imitations de ses proies préférées, surtout si elles sont placées en surface. Prenez par exemple des petits leurres souples comme le swimming SENKO 3’’. Avec sa queue solide,il résistera impeccablement à l’attaque de la vandoise, souvent rapide et soudaine. Ce leurre a en outre une nage dynamique, même dans un courant faible, ce qui constitue un atout considérable face à ce chasseur invétéré.

Le Light Rock Fishing est également un leurre adapté à la petite bouche et à l'instinct de prédateur de la vandoise. Un autre leurre, le Slit Shad de chez Sakura, rapporte aussi des touches intéressantes. Ce swimbait redoutable se distingue par la forme atypique de son pédoncule caudal. Cet appât polyvalent convient par ailleurs à tous les montages de votre choix. Vous pouvez l'employer sur un montage en texan, en weightless ou en drop shot, accompagné d'une tête plombée légère.

 

Quelle est la technique de pêche idéale pour la vandoise ?

La pêche au coup reste la méthode la plus simple pour attraper la vandoise. Il suffit d’une canne, un fil, un flotteur et un leurre. Ce procédé est parfait pour un apprenti, il est pratique et ne requiert pas de beaucoup de matériel.

La pêche à la bolognaise convient aussi à la chasse à la vandoise. Utilisez de préférence une canne légère, un plombage moyen et un leurre souple de petite taille pour réaliser parfaitement cette technique, plus indiquée pour les zones à fort courant. Dans les zones à faible courant, la pêche à l’anglaise est plus efficace.

 

Quelle que soit la technique employée, vous pouvez user de quelques astuces pour augmenter l'attractivité de votre leurre. Si vous manquez de touche après plusieurs lancers, montez un hameçon en plus avec une boule d'amorce constituée de vers, d'asticots ou de vase. L'odeur et la texture naturelles de cette esche pourraient attirer votre cible. Adaptez aussi vos leurres selon la taille de votre proie. Une vandoise encore juvénile aura du mal à avaler les leurres de plus de 5 cm, mais sera tellement plus réceptive aux amorces aux couleurs criardes et bien animées.

Où pêcher la vandoise ?

La vandoise se cantonne dans les eaux claires et bien oxygénées pendant presque toute l'année. Les meilleurs endroits pour les trouver sont les angles d'un affluent, les zones à fort courant d'une rivière, les barrages de retenue et même parfois les petits cours d'eau. Pendant la période de grandes crues, elle s’installe dans les barrages et dans les tranchées abondantes d’inondation.

En été, la vandoise arpente les larges cours d’eau. En hiver, elle se retire dans les eaux calmes pour se protéger du froid et échapper à ses prédateurs naturels. Elle se mélange aux bancs de poissons-fourrage qui se tassent près du fond. Ce cyprinidé reprend son activité normale pendant la période de frai, qui s'étale de mars à mai.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.