mai 09, 2018 1 Commentaire

La dorade est un poisson de la famille des sparidés. Son goût iodé et sa chair blanche en font un ingrédient très prisé de la cuisine française et européenne. Pour le pêcheur, la dorade représente un défi de taille. Ce poisson complexe se laisse difficilement attraper au leurre, ce qui rend cette pratique encore plus attrayante.

 

La pêche de la dorade au leurre, réservée aux professionnels ?

 

 

La pêche à la dorade est une pratique destinée à des pêcheurs expérimentés, les amateurs auront du mal à cerner le comportement de ce poisson. La traque d’une dorade est le fruit d’un pur hasard dans la plupart des cas, c’est rare que ceci s’effectue d’une manière habituelle. Cela ne signifie pas qu’un amateur ou un débutant ne pourra pas attraper cette belle prise. La pêche de la dorade au leurre est bien accessible, à condition de comprendre ses habitudes et de bien lire et anticiper ses mouvements. La dorade grise ou bleue se jette rarement sur un leurre qui apparaît de nulle part. Ce sparidé prend le temps d’analyser l’appât avant de décider de l’avaler ou non.

 

Toutefois, lorsqu’elle chasse en banc, elle se montre moins méfiante. Elle peut très bien attaquer une bonne imitation de ses proies, concurrence alimentaire oblige. La pêche à la dorade demande de fait beaucoup de patience. Ceci dit, il est possible de pêcher une dorade avec n’importe quel type de leurre : anguillon, leurre souple ou leurre dur, même avec une mouche …. Ce poisson s’adapte facilement à son milieu, son régime alimentaire change en fonction de l’augmentation de la population. La taille des dorades dépend essentiellement de son régime alimentaire. Juvéniles, elles s’attaqueront à des vers, des micro-crustacés comme les puces de mer ; c’est à l’âge adulte que son comportement prédateur voit le jour.

L’action de pêche ou animation

La dorade est très appréciée pour sa chair qui fait le bonheur des restaurateurs auprès des touristes. La technique le rockfishing est une option qui s’offre aux pêcheurs pour traquer ce prédateur. Elle consiste à laisser descendre le leurre jusqu’au fond et d’effectuer quelques coups de scions par la suite, comme une sorte d’animation minimaliste. Vous allez sentir les touches par de petites vibrations. Au moindre signal, le ferrage doit se faire rapidement : la dorade, par sa ténacité et sa combativité, n’hésite pas à se blesser pour échapper à l’hameçon.

Une pêche à la dorade au leurre souple  se pratique aussi en bateau. L’idée est d’effectuer une approche en douceur. La dorade au leurre souple demande un matériel très léger. Ce choix garantit une meilleure sensibilité aux moindres signaux de vibration et permet ainsi un ferrage immédiat. Une canne en carbone ou en fibre de verre, dotée d’une grande résonnance et une très grande réserve de puissance convient parfaitement à cette activité. Vous pouvez adopter celle avec un grammage entre 3 à 10 g, il ne faut pas oublier que la dorade préfère les zones calme et surtout peu profond.

Pour le moulinet, vous resterez sur un classique de 2000 à 2500 et un frein de 6 à 9 kg. La discrétion est conseillée pour assurer une bonne pêche à la dorade. Le leurre souple en forme  de vers est le plus attirant, mais la méfiance de la bête demande une bonne imitation, tant sur la forme que sur la couleur. Deux cannes vous seront utiles pour pêcher les grosses dorades du bord. Les appâts seront différents de l’une de l’autre afin de définir celui qui marche le mieux. Au-delà de deux cannes, vous aurez du mal à déceler les micros touches. Attraper deux dorades à la fois n’est pas impossible si un banc passe à proximité de votre poste de pêche.

La dorade et ses habitudes

La dorade fait partie de la famille des sparidés tout comme sa grande sœur, la dorade royale. Les grands spécialistes la reconnaissent par sa combativité et sa méfiance, la pêche à la dorade est un vrai challenge pour un  pêcheur qui la recherche au leurre ! Généralement, elles se rapprochent  des côtes vers le mois d’avril et se promènent en banc. Elles aiment les zones abritées renfermant des vers et des coquillages. Son corps musclé ainsi que sa dentition surprenante sont ses principaux atouts. Les combats sont inoubliables lors de la pêche à la dorade au leurre souple, d’où la passion des pêcheurs expérimentés pour cette proie.


1 Réponse

Berge serge
Berge serge

novembre 23, 2018

Je cherche un leurre très efficace,pour pêcher au bord de mer, loup de mer ou bar ! merci d’avance pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Livraison gratuite à vie