Poisson méfiant, mais curieux, l'omble s'attrape assez facilement avec les leurres. Vous devez néanmoins vous montrer plus malin, plus coriace et plus déterminé que ce salmonidé si vous comptez en capturer un de bonne taille.

L’omble ou la perle des eaux fraiches

Connaître les particularités et les habitudes de l'omble est le meilleur moyen de vous préparer à le pêcher aux leurres. Ce poisson de la famille des salmonidés – qui regroupe la truite et l'ombre, entre autres — vit principalement dans les eaux fraiches. L'omble chevalier évolue le plus souvent entre 10 et 30 mètres de profondeur et les plus gros spécimens se retrouvent même à plus de 70 mètres, notamment dans le lac Léman. Ce poisson se rapproche de la surface lorsque la température descend. Très méfiant, l'omble vit essentiellement dans les eaux sombres et calmes des lacs de montagne.

En journée, ce salmonidé se repose en profondeur et se méfie de toute animation qui l'entoure. La nuit tombée, l'omble devient plus actif et se met à la poursuite de ses proies favorites. Il se rapproche de plus en plus de la surface pour chasser les mouches, les petites larves et autres insectes nocturnes attirés par l'humidité. Son régime alimentaire inclut aussi les petits invertébrés, les éperlans et autres corégones. Ces habitudes sont communes à toutes les espèces de cette famille, dont l'omble chevalier, l'omble de fontaine et l'omble nain. Pour attraper l’omble, une bonne technique et un matériel adapté aux mœurs de ce poisson sont indispensables.

Quel équipement pour pêcher l'omble au leurre ?

L’omble est un géant pouvant peser jusqu’à 7 kilos, pouvant atteindre 80 centimètres à l’âge adulte. Malin et méfiant, l'omble survit aisément jusqu'à 7, voire 8 ans. La législation de certaines régions, qui en interdit la capture définitive en milieu sauvage, y est peut-être aussi pour quelque chose.

Attraper une proie d'une telle envergure exige une canne robuste et souple, mais surtout facile à manier. Choisissez-en une d'une puissance minimale de 80 g et de 2 m au moins pour vous assurer une plus grande discrétion.

Ajoutez-y un moulinet de taille 3000 à 5000 : vous bénéficierez ainsi d'une plus grande puissance d'arrêt, au cas où vous devriez batailler pendant de longues minutes avec l'omble. Le modèle Fladen XTC ou le Black Widow Feeder de Daiwa remplit à merveille tous ces critères. Munissez-vous aussi d'une épuisette, d'un attractant olfactif sous forme de gel ou de spray et quelques anneaux de rechange pour bien séparer la ligne du blank. Vient ensuite la question des leurres.

Le choix des leurres pour pêcher l'omble

De manière générale, tout type de leurre métallique convient à la pêche de l’omble. Les leurres souples et autres appâts en surface n'offrent toutefois que très peu de touches et de prises dans la pêche de l'omble.

La cuillère tournante, elle, ne souffre guère de cette lacune. Ce bon vieux leurre, bien que très utilisé dans la pêche aux salmonidés, conserve toujours un bon ratio touche/prise par lancer. Avec son aspect ovale ou oblong et monté sur un triple hameçon, ce leurre est idéal pour la pêche à l’omble. Lesté avec une plombée de 8 à 10 g, sans parler de son axe en métal, ce leurre plonge rapidement dans l'eau et attire facilement l'attention de l'omble.

L'animation de la cuillère tournante est des plus simples. Attendez que l'amorce atteigne une bonne profondeur, puis observez une courte pause de quelques secondes, pour voir s'il y a une touche. Dans le cas contraire, ramenez la ligne vers votre poste à une vitesse ni trop lente, ni trop rapide. Une animation correcte fera tourner la palette, un mouvement qui génère des ondes perçues par tous les ombles de l'entourage. Veillez toutefois à ne pas faire trop de bruit, surtout au moment du lancer. Cela effraierait l'omble et tous les poissons qui se trouvent dans la zone.

Certains pêcheurs préfèrent les lames vibrantes, leurre en métal fin avec une apparence de petits poissons,pour piéger l'omble. Ce type de leurre, plus efficace sur les carnassiers, produit des résultats plutôt intéressants sur les salmonidés.

Adaptez votre leurre en fonction de la couleur de l'eau, de la pression de pêche et de la profondeur du lac. Parfois, un simple jigger, reconnaissable par ses couleurs vives, apporte de nombreuses touches, surtout dans les eaux calmes et peu encombrées .

 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.