La pêche au leur en eau douce peut devenir une vraie partie de plaisir, à condition d'en maitriser la technique et les subtilités. Quels sont les leurres qui offrent le plus de touches ? Dans quels endroits les poissons réagissent-ils le plus aux appâts ? Comment faire pour remonter le poisson dans les règles de l'art ? Toutes les réponses à ces questions sont ici.

Les appâts disponibles pour la pêche au leurre en eau douce

En eau douce, les leurres de surface et en profondeur affichent tous des rendements satisfaisants. La famille des Stickbaits, un leurre de surface très voyant et reconnaissable par son animation Walking the dog, demeure cependant la plus performante. Par temps clair et dans une eau très calme, cet appât peut attirer les poissons qui se trouvent à 4 mètres de profondeur. Le maniement de ce poisson-nageur demande toutefois un minimum d'expérience et une certaine dextérité.

C'est la raison pour laquelle nombre de pêcheurs préfèrent commencer avec des leurres plus simples à animer comme le Popper, facilement reconnaissables avec le « Pop » qu'il émet au contact de l'eau. Ce bruit caractéristique peut être son plus grand défaut dans les zones de pêche, mais aussi son principal atout dans les forts courants et en eau trouble.

Les leurres plus atypiques comme les Plugs et les Sliders trouvent aussi leur place dans la pêche en eau douce. Ces deux familles d'appâts sont d'ailleurs complémentaires. Un Slider en surface associé à un Plug enfoui juste en dessous donnent l'image d'un banc de poissons appétissant pour les prédateurs comme le bar, le brochet et le silure. Et pour attirer les carnassiers les plus méfiants, rien de tel qu'un leurre du type Stickbait, Shortbill minnows ou Lipless minnows. Ce ne sont là que quelques exemples de leurres qui ont fait leur preuve en eau douce.

Quel matériel employer pour pêcher au leurre en eau douce ?

Un bon leurre couplé à un matériel inadéquat ne vous rapportera rien ou presque. Si vous ciblez, par exemple, des silures glanes et utilisez des Stickbaits imposants, vous aurez aussi besoin d'une ligne résistante et longue pour travailler le carnassier. Une tresse de 30 à 40/100 est nécessaire pour obtenir un minimum de résistance. La canne doit être adaptée en conséquence. Pour les plus grosses proies, privilégiez une canne de 100 à 300 grammes équipée d'un moulinet robuste. Ces mêmes proportions s'appliquent aussi à la pêche au brochet ou au sandre de bonne taille.

Adapter la technique de pêche en fonction du lieu

Technique et zone de pêche vont de pair. Vous devez connaître au préalable les poissons qui fraient autour ou dans votre zone de pêche avant de lancer votre ligne. Vous saurez ainsi quel leurre aura le plus de touches et quelle ligne utiliser. Puis, adoptez la bonne technique d'animation pour attirer l'attention de votre proie. Dans certaines circonstances, par exemple, le black-bass pourrait mieux réagir à un popper qu'à un autre carnassier, si vous animez correctement votre leurre.

Vous devez néanmoins apprendre d'autres nages si vous espérez faire des prises variées et intéressantes. Les techniques du stop-and-go, le walking the dog, le zigzag court, la nage long slide et la récupération linéaire sont autant de variantes à maîtriser. Apprenez aussi à laisser filer la ligne et à travailler la proie lorsqu'elle mord. C'est une stratégie payante, surtout sur les plus gros gibiers, toujours difficiles à remonter en surface.

Pêche au leurre en eau douce : les erreurs à éviter

La pêche au leurre en eau douce est une pratique codifiée, qui exige un minimum de connaissances et d'expérience. Ainsi, si vous débutez dans le milieu, ne vous attendez pas à capturer du gros gibier dès votre premier lancer. Observez lentement les réactions des poissons face aux différents leurres que vous employez. Profitez-en aussi pour étudier la réaction des mêmes leurres aux mouvements de la manivelle et de la canne.

Commencer une partie de pêche au leurre trop loin de la berge est aussi une erreur fréquente. Optez plutôt pour une approche progressive. Lancez d'abord votre ligne près du rivage, sous vos pieds mêmes. De belles prises se cachent souvent sous quelques centimètres d'eau.

Utilisez aussi du matériel léger au début, de préférence avec des leurres de taille modeste. Vous appréhendez ainsi mieux les sensations de la pêche au leurre et vous saurez adapter les réglages du frein de votre moulinet et de votre canne en conséquence. Utilisez des leurres plus imposants au fur et à mesure que vous maîtrisez les techniques de lancer et d'animation. À force de répéter les mêmes mouvements, vous parviendrez à remonter une belle prise et apprécier pleinement la pêche au leurre en eau douce.

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.