Les possibilités de montage d’un leurre souple sont nombreuses. Certaines méthodes sortent toutefois du lot. Le montage tête plombée en fait partie.

Un montage parfait avec une tête plombée choisie avec soin

Le choix de la tête plombée est la première étape incontournable avant d’effectuer le montage proprement dit. Plusieurs choix s’offrent à vous en matière de tête plombée. Trois options sont particulièrement intéressantes, en raison de leur polyvalence et leur efficacité : la tête plombée football, en rond et en sabot.

Le recours à la tête plombée chez les pêcheurs amateurs comme professionnels est amplement justifié. Cet élément, en apparence insignifiant, s’adapte en effet à presque tous les leurres souples vendus sur le marché.  C’est particulièrement vrai pour la tête plombée ronde, dont la réputation passe-partout n’est plus à faire. La tête plombée football, de forme plus allongée malgré son nom, est aussi très appréciée en raison de sa robustesse et de sa capacité à prospecter n’importe quel milieu. Grâce à sa forme, elle permet de faire nager le leurre souple, même dans les eaux encombrées.  La tête plombée de type sabot est idéale pour prospecter les fonds aquatiques.  Le montage tête plombée avec un de ces modèles est le plus simple et le plus accessible, même pour un pêcheur débutant.

Le montage tête plombée

Tous les leurres souples, ou presque, peuvent être montés de cette façon. Même le finesse et le twist répondent favorablement à cette méthode. Le montage d’un leurre souple avec une tête plombée est simple et rapide.

La première étape de ce montage consiste à adapter la taille de la tête plombée avec celle du leurre. De manière générale, cette question doit être réglée dès l’achat auprès du fournisseur de leurre ou de tête plombée, qui possède une expérience avérée en matière de montages de pêche. Tous les éléments de la tête plombée doivent s’accorder parfaitement au leurre : la forme, le poids et la taille.

Après cette première étape vient la seconde : le marquage. Placez les deux éléments côte-à-côte, l’extrémité de la tête plombée située sur la même ligne que la tête du leurre. Prenez ensuite un stylo pour marquer le point de sortie de l’hameçon (de la tête plombée) sur le leurre.

Vous pouvez ensuite commencer à planter la tête de l’hameçon dans le nez ou la bouche du leurre, puis à enfoncer le tout à l’intérieur du leurre. Assurez-vous ensuite de faire ressortir la tête de l’hameçon au point que vous avez marqué au feutre ou au stylo.

Vérification et rectification

Le montage tête plombée paraît compliqué au départ, mais s’avèrera très simple et accessible après une bonne initiation. Si vous avez des difficultés à le réaliser, demandez conseil auprès de votre  vendeur de matériel de pêche ou auprès d’un pêcheur expérimenté.  Après avoir effectué le montage, vous devez le vérifier avant de vous lancer à la pêche. Le premier point à surveiller porte sur la forme du leurre après le montage. La tête plombée ne doit en aucun cas modifier l’apparence de l’appât, sous peine d’en réduire l’attrait aux yeux des poissons. Aussi, assurez-vous que la tête du leurre ne se sépare pas du reste de son corps après montage. Si le leurre ne retrouve pas sa forme d’origine et reste courbé, votre montage présente encore quelques lacunes. Refaire tout le montage AVANT de rejoindre votre poste vous évitera bien de soucis.

Dans ce montage, la tête plombée tend à se glisser subrepticement après chaque lancer et chaque touche, notamment si elle n’est pas bien fixée. Ainsi, pensez à fixer le tout, au niveau de la sortie de l’hameçon et de la tête, pour éviter pareille mésaventure.

Montage tête plombée avec un triple hameçon       

Afin de maximiser l’efficacité du montage, vous pouvez votre leurre d’un triple hameçon, également appelé triple voleur ou stinger en anglais. Le montage se fait dans ce cas sur le ventre du leurre ou sur le dos. L’ajout d’un triple voleur sur le dos augmente les chances de prise, sans pour autant gêner la mobilité du leurre. De cette façon, vous ne risquez pas d’accrocher votre leurre aux végétations te autres obstacles du fond. En revanche, placer un triple voleur au ventre du leurre s’avère tout aussi efficace en milieu dégagé, mais augmente le risque d’accrochage aux herbes et autres végétations du fond.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.