Le Long Slide est une version plus espacée et plus longue du Walking the dog. Cette technique repose pour le reste sur les mêmes techniques et les mêmes équipements permettant de provoquer une glissade du leurre de surface.

 

Principe du Long Slide

 

L'animation Long Slide signifie littéralement « Longue glissade ». Cette nage ressemble à peu près au Walking the dog, à un détail près : les zig-zags du leurre de surface sont plus amples et plus lents. Cette technique permet ainsi d'imiter un poisson fatigué, qui remonte en surface pour récupérer ou rendre son dernier souffle. Ce comportement attire particulièrement les carnassiers et les autres poissons grégaires, qui évoluent à mi-profondeur en quête de proies faciles. Un leurre qui imite parfaitement un petit poisson ou un crustacé affaibli en surface constitue de fait une bonne cible pour ces prédateurs. La nage Long Slide provoque souvent des attaques rapides mais pas trop vigoureuses. Les carnassiers, trompés par la fatigue apparente du leurre, se contentent juste de gober l'appât en entier, soit en fonçant depuis le fond ou en entraînant le leurre vers le fond. Dans les deux cas, le ferrage est rapide et plutôt aisé.

 

Comment animer un leurre en Long slide ?

 

Les bases de la technique du Long slide sont identiques à celles du Walking the dog. La seule différence réside dans l'amplitude des tirées sur la canne. Avec le walking the dog, vous faites des tirées sèches et régulières sur la canne, tout en maintenant le scion au plus près del'eau. Le long slide, lui, est fait de tirées sèches, mais légères et espacées. Vous devez en même temps mouliner pour provoquer une belle glissade du leurre sur la surface de l'eau. Les coups de canne se font sur un plan horizontal – de gauche à droite – ou de haut en bas, selon vos préférences. Le Long Slide est espacé de plusieurs arrêts pour parfaire l'imitation d'un poisson agonisant. A chaque pause, attendez que le leurre arrête complètement de frétiller avant de reprendre l'animation. Ces temps d'arrêt sont indispensables, si vous voulez imprimer un minimum de réalisme à votre imitation d'un poisson agonisant. Comme avec le Walking the dog, l'attaque des carnassiers intervient souvent pendant ces petites pauses, au moment où l'appât ressemble le mieux à un petit poisson fatigué, donc une proie facile.

 

Quel équipement pour faire du Long Slide ?

 

L'animation Long Slide exige une canne casting ou spinning pas trop légère, mais pas trop lourde non plus. Une longueur de 2,40 m est idéale. Un matériel de 30 à 100 g, équipé d'un fil coulant et assez élastique, est plus adapté. Privilégiez aussi les cannes à action progressive, plus faciles à manier. Cette technique exige également un moulinet doté d'un TMV plutôt élevé, pour bénéficier de plus de fluidité dans la récupération de la ligne.

 

En matière de leurres, tous les stickbaits, ou presque, répondent favorablement à cette animation. Les modèles de taille moyenne, de préférence de forme cylindrique, sont plus réactifs à cette technique. Leur nage nonchalante et fluide imite à la perfection les zig zags d'un poisson mourant, même dans une eau animée par un courant assez puissant. Les poppers, les virgules et autres leurres de surface sont aussi compatibles avec cette technique d'animation. Vous n'avez pas besoin d'ajouter un teaser pour cette technique. Monter un mini-leurre ne ferait en réalité que fausser le signal envoyé à vos cibles : un poisson agonisant ne devrait plus avoir la force de pourchasser une proie. L'ajout d'un teaser pourrait ainsi rendre les carnassiers plus méfiants.

 

Animation Long Slide : les erreurs à ne pas faire

 

Imiter une proie en situation de faiblesse n'est pas toujours aisée. L'erreur la plus courante en Long Slide est de donner des coups de scion trop rapides et de faible ampleur. Si vous utilisez un leurre de surface léger, ces tirées imprimeront une nage saccadée et désordonnée sur l'appât. Sans oublier le bruit, qui fera fuir les poissons alentour. Soyez aussi attentif à la position du scion. Ce dernier ne doit en aucun cas toucher la surface de l'eau pendant les tirées. D'où l'intérêt de recourir à une canne assez légère, plus facile à contrôler.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.